dimanche 24 avril 2011

un peu de technique littéraire

Le pluriel de œil n’est pas toujours yeux.
Des œils ? Oui… dans certains cas (où l'on parle beaucoup d'animaux...)


Œil donne au pluriel œils dès qu’il entre dans la composition d’un mot.

Les œils les plus connus, ce sont les œils-de-bœuf des maisons (lucarnes rondes, généralement placées en hauteur).

Les œils-de-chat, ce sont des pierres fines (en fait, du quartz contenant des filaments d’amiante), tout comme les œils-de-tigre (moins rares) et les œils-de-serpent.
L’œil-de-chat, c’est aussi ce diaphragme externe que l’on trouve sur certains vieux appareils photo.

Les œils-de-perdrix, ce sont des cors qui se placent entre les doigts de pied, et ce sont aussi des petits nœuds de bois.
L’œil-de-perdrix désigne aussi une sorte de tissu comportant des ouvertures en forme de losange
L’œil-de-perdrix, c'est aussi la teinte claire que revêtent les vins de Bourgogne légers.

Enfin, les œils-de-pie, ce sont des trous pratiqués dans des voiles de bateau et destinés à faire passer un filin.


oeil-de-chat

Aucun commentaire: