mercredi 12 mai 2010

la pensée du jour

Mieux vaut écrire pour soi et ne pas avoir de public plutôt qu'avoir un public et ne plus être soi-même

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca pourrait être une des maximes de mon attachat de presse ! Bien vue la maxime.

Hélène a dit…

Oups... l'anonyme trop rapide c'est moi Hélène...