mercredi 7 avril 2010

l'instant fatal


Un poème c’est bien peu de chose
à peine plus qu’un cyclone aux Antilles
qu’un typhon dans la mer de Chine
un tremblement de terre à Formose
Une inondation du Yang Tse Kiang

ça vous noie cent mille Chinois d’un seul coup
vlan
ça ne fait même pas le sujet d’un poème
Bien peu de chose

On s’amuse bien dans notre petit village
on va bâtir une nouvelle école
on va élire un nouveau maire et changer les jours de marché
on était au centre du monde on se trouve maintenant
près du fleuve océan qui ronge l’horizon

Un poème c’est bien peu de chose.

Raymond Queneau

2 commentaires:

Hélène a dit…

Un poème c'est si peu de choses mais beaucoup de petits poèmes d'amour c'est un peu plus quand même, beaucoup de pensées d'amour c'est encore un peu plus ; goutte après goutte...

Sophie a dit…

des gouttes de pensée, des gouttes d'amour, ça finit par faire des rivières, non?