samedi 26 décembre 2009

littérature jeunesse


Cabot, Meg. Une (irrésistible) envie de sucré. Albin Michel. 2007. 426 p. Wiz.

Il semblerait que dans la foisonnante production éditoriale de "livres pour filles" (oui, oui, je sais pour les nostalgiques du MLF - et j'en connais - le concept même peut paraître un chouïa contestable !) choisir un titre de l'auteure Meg Cabot peut mener loin si l'on considère son impressionnante bibliographie aux titres plus évocateurs les uns que les autres ! Aussi, je me suis laissée tenter par la première de couverture rose bonbon à l'illustration tendance "bigoudis-et-mules-à-pompons" (décidément une véritable provocation pour nos amies du MLF, les mêmes que plus haut...) d'Une (irrésistible) envie de sucré".


Mon résumé

Heather Wells, une sorte de Britney Spears rangée des voitures, tente d'oublier une carrière musicale et une vie amoureuse aussi fulgurante et décevante l'une que l'autre et de s'assumer en américaine moyenne. Employée comme directrice adjointe d'une résidence d'étudiants à l'université de New-York, sa tranquille reconversion semble compromise lorsque deux jeunes filles meurent coup sur coup...


Mon avis

L'héroïne ne manquera peut-être pas de rappeler à quelques un(e)s d'entre nous une certaine Bridget Jones, qui en son temps en a fait rigoler plus d'un(e) (tiens ! moi aussi je me mets aux parenthèses partout !!!): elle est drôle, a quelques rondeurs plus ou moins assumées, se désespère d'une vie sentimentale médiocre et est parfois drôlement maladroite voire carrément faible (notamment sur à peu près tout ce qui se mange !). C'est sûrement pour cela qu'on se sent proche d'elle et qu'on la suit volontiers lorsqu'elle s'improvise détective ! L'histoire, qui se déroule dans un cadre original (une cité universitaire), est écrite dans un style moderne et dynamique et l'intrigue policière quoique simple, fonctionne plutôt bien. Bref, on passe un bon moment à lire un livre agréable et plein d'humour. Une bonne surprise ! Ah, au fait: à ce jour je n'ai toujours pas compris pourquoi irrésistible était entre parenthèses...
Pas avant 13 ans (pour certains détails!).
A suivre 2 autres tomes: Une (irrésistible) envie d'aimer et Une (irrésistible) envie de dire oui.

1 commentaire:

Sophie a dit…

Bon ben ça donne envie de le lire, tout ça... Surtout si ça a des relents de Bridget Jones et que ça permet de rire un peu ;-)
Merci Mouchette...