dimanche 8 novembre 2009

critique littéraire jeunesse


Le Clan des Otori Tome 1, Le Silence du Rossignol, de Lian Hearn

Le Silence du Rossignol nous entraîne dans une quête épique, au coeur d'un Japon féodal où se côtoient avec talent poésie délicate et terrible violence.


Résumé rapide : Nous sommes au 14 ème siècle, dans un Japon féodal où la force des sabres donne le pouvoir et où pour les petits et les pauvres, les jours sont faits de misère, de travail et de prosternations.

Takeo grandit dans un village où règnent des préceptes de non-violence. Pourtant toute la communauté est massacrée par le clan tout-puissant des Tohan. Seul Takeo échappe à la mort, sauvé par le seigneur Shigeru, du clan des Otori.

Shigeru adoptera Takeo. Mais Shigeru était-il bien là par hasard pour sauver Takeo, ou n'obéissait-il pas plutôt à un dessein secret et obscur?

Mon (humble) avis :

Des ingrédients classiques, guerre, vengeance, traîtrise, loyauté, beauté, amour, sont mis en scène par l'auteur de façon très intense.
Les descriptions poétiques éveillent dans notre esprit des images pures et chatoyantes et nous plongent à la fois dans une aventure épique et dans une très belle évocation du Japon ancien.
Recommandé pour les adolescents, ce livre mérite d'être lu par les adultes...
On rentre dans ce premier tome avec bonheur et dépaysement, on s'étonne des visages impassibles et des codes immuables qui cachent des personnages passionnés aux sentiments farouches; le récit est prenant, enlevé; même si on est bien dans un roman de Fantasy, le déroulement n'est pas du tout farfelu, et parfois même très crédible.

J'ai beaucoup aimé... D'ailleurs, j'en suis déjà à la moitié du tome 2...
.

2 commentaires:

colette a dit…

j'ai tout fini (il y a quatre tomes). c'est un peu répétitif mais bien mené.Et la partie fantasy est suffisement légère pour qu'on y croit.

Anonyme a dit…

Non ! C'est une vraie saga... Il y en a 5 déjà...