vendredi 30 octobre 2009

Ballade du dernier amour




Amours heureux ou malheureux,
Lourds regrets, satiété pire,
Yeux noirs veloutés, clairs yeux bleus,
Aux regards qu'on ne peut pas dire,
Cheveux noyant le démêloir
Couleur d'or, d'ébène ou de cuivre,
J'ai voulu tout voir, tout avoir
Je me suis trop hâté de vivre.
Je suis las.
Plus d'amour.
Je veux
Vivre seul, pour moi seul d'écrire
Jusqu'à l'odeur de tes cheveux,
Jusqu'à l'éclair de ton sourire,
Dire ton royal nonchaloir,
T'évoquer entière en un livre
Pur et vrai comme ton miroir,
Je me suis trop hâté de vivre.
En tes bras j'espérais pouvoir
Attendre l'heure qui délivre ;
Tu m'as pris mon tour.
Au revoir.
Je me suis trop hâté de vivre.

Charles Cros
.

2 commentaires:

Hélène a dit…

Ahhh "dire ton royal nonchaloir"... que de choses se dessinent derrière ces mots ! Merci M'dame !

Anonyme a dit…

Good blog, thanks. I really love it.