dimanche 18 octobre 2009

critique littéraire jeunesse


Grimpow, l'élu des Templiers
de Rafael Abalos


Résumé du livre :
En cet hiver de 1313, sur une route enneigée des Alpes, Grimpow
, petit bandit desgrands chemins, découvre un cadavre. Aux côtés du mort, deux dagues aux manches incrustés de pierres précieuses, quelques pièces d'argent, une mystérieuse amulette, un sceau en or et un bout de parchemin avec des signes cabalistiques. Dans la main de Grimpow, l'amulette dégage une étrange chaleur et les signes sur le parchemin se révèlent à lui : 'L' ombre et la lumière sont dans le ciel. Aidor Bilbicum. Strasbourg', lit-il, stupéfait, alors qu'il n'a jamais su lire. A cet instant, le cadavre disparaît comme par enchantement. Perdu et effrayé, Grimpow n'a qu'une certitude : il a été élu. Et l'amulette et le parchemin viennent de transformer sa vie en destin. Un monde d'inscriptions codées et de cartes énigmatiques, dejeux de mots et de cryptogrammes. Un chemin invisible qui prend sens à mesure que Grimpow s'approche du plus grand secret du Moyen Age : celui que détiennent lesTempliers.
.
mon avis : La presse espagnole a vu en Grimpow Le Nom de la rose pour la jeunesse. L’histoire commence en effet posément, avec la bibliothèque labyrinthique, des moines atypiques dévoilent à Grimpow leur passion pour l’alchimie et les ouvrages interdits. Mais cela s'arrête là. Dès que Grimpow quitte l’abbaye, nous sommes entraînés dans un embrouillamini de décryptages en tous genres et de situations urgentes où les personnages discutent tranquillement et trouvent les solutions en trois coups de cuiller à pot, on ne sait pas trop par quelle illumination. Chambre scellée, chemin invisible, bataille sanglante, etc : c’est très complexe, mais complètement tiré par les cheveux. La surabondance d’actions et le narrateur externe empêchent les caractères des personnages de s’épanouir, et on a même du mal à s’attacher à Grimpow. Le secret détenu par la pierre philosophale, mystico-philosophique, est décevant, et d'ailleurs, on ne comprend pas trop en quoi il consiste. La fin est tellement rapide qu'on se dit que le livre n'est pas terminé.
Je me suis annuyée en lisant ce livre, qui n'a vraiment aucun rapport avec le Nom de la Rose... vraiment!!

Aucun commentaire: