dimanche 16 août 2009

un peu de technique littéraire

Façons de parler...
Quelques expressions familières!




Doit-on dire sabler ou sabrer le champagne?
Eh bien on sable le champagne. En effet, au XVIIème siècle, sabler signifiait "couler un métal en fusion dans un moule chaud", et donc également, par métaphore, "boire d'un trait".

Connaissez-vous la raison pour laquelle on dit fier comme un pou?
Dans cette expression populaire, le pou n'est pas l'animal que l'on croit. Si étrange que cela paraisse, il s'agit en fait... d'un coq! En effet, dans cette locution, le mot d'origine est le mot "pouil" forme dialectale de l'ancien français qui signifie "coq, poulet"... Et comme chacun sait, le coq règne fièrement sur sa basse cour !

Dites-vous "agir de conserve" ou "agir de concert"?
-- En terme de marine, une conserve était autrefois un navire qui en accompagnait un autre pour lui porter secours en cas de difficulté. Deux bâtiments qui naviguaient de conserve suivaient la même route sans se perdre de vue.
Au sens figuré, "de conserve" a donc pris le sens d' "ensemble".
-- Cependant, la locution "de concert", qui tire son origine de l'italien concerto (entente, union), signifie "en accord, en harmonie".
La nuance sémantique est donc tres ténue, et les deux locutions s'emploient souvent indifféremment l'une pour l'autre.
Il est à noter toutefois que "de concert" s'emploie beaucoup plus souvent que "de conserve" qui tend à sortir de l'usage.


De conserve, les lecteurs des Mots d'Où, fiers comme des poux, sablaient le champagne pour fêter cette nouvelle découverte linguistique... ;-)


...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il semblerait que dans des temps anciens l'ouverture d'une bouteille de champagne se fasse avec un coup sec de sabre juste en haut du goulot d'ou l'expression "sabrer le champagne" et ça marche .....
Kolette

Sophie a dit…

oui, en effet, dans mon bouquin de référence sur la langue française, j'ai lu qu'il y a longtemps, on décapitait le goulot de la bouteille avec un sabre, d'où "sabrer le champagne"... Mais l'expression la plus courante serait "sabler" puisque correspondant le plus à une réalité quotidienne : on boit plus souvent du champagne qu'on ne lui coupe le goulot au sabre, non? ;-)