dimanche 12 avril 2009

l'atelier Fantasy

Jeu d'écriture sur le thème de la Fantasy

Les trois contraintes. Créer un texte avec les contraintes suivantes :

1- phrase de départ : la pluie sur le miroir
2 - groupes de mots à insérer : la jeune fille sculptée dans la pierre - rencontre sur le pont des Inondés - Trois nuits avec la noyée souriante - Clair de terre et lune de sable - la vérité sur la source d'Andaulne
3 - Expressions à insérer : prendre en grippe - taille de guêpe - dépasser la mesure

LE TEXTE D'HELENE

Clair de terre sur le pont des Inondés

La pluie sur le miroir… la pluie sur le miroir… la pluie sur le miroir… trois nuits avec la noyée souriante, la pluie martelant sans cesse le miroir du temps, l’Ankou (*), vomissant tritons et grenouilles velues, était folle de rage. Elle prenait violemment en grippe la jeune fille sculptée dans la pierre de
Rothéneuf. Visite après visite, descente périlleuse par le chaos de granits luisants, sous clair de terre et lune de sable, franchissant l’Andaulne furibond, elle avait tenté en vain de déchiffrer l’expression du visage de pierre poli par les siècles de hautes mers, de tempêtes fécondes et de bouillonnements de source. La pierre gardait son mystère.

Appelant Mélusine, l’Ankou la pressa de révéler la vérité sur la source d’Andaulne.

Invoquant alors hobbits, elfes et fées de tout bois, Mélusine, taille de guêpe, sorcière du cœur de Brocéliande, fit jaillir du plus profond des eaux de Concoret la longue théorie des oubliés, noyés, perdus pendus et chevaliers mordus, filles de joie, bourreaux, suppliciés et crânes fendus, gibiers de calvaire et druides déchus…

« Tu dépasses la mesure ! », éructa l’Ankou. Notre septième rencontre sur le pont des Inondés est un septième échec ! Clair de terre et lune de sable, Mélusine, retourne au diable !

(*) : la « grande faucheuse » en Bretagne et en Breton

.

Aucun commentaire: