dimanche 23 novembre 2008

un peu de technique:

Quel casse-tête, la grammaire...
Tiens, pensez-vous qu'il faille dire "Ce qui reste..." ou "ce qu’il reste..." ?

L'Académie Française nous fournit la réponse:

Avec les verbes susceptibles d’être construits soit personnellement, soit impersonnellement, on utilise ce qui ou ce qu’il : qui est le sujet du verbe construit personnellement, qu’il apparaît dans la tournure impersonnelle. La nuance entre les deux possibilités est parfois indiscernable.

Ainsi : ce qui restait d’élèves… (Pagnol) ; ce qui lui reste de sainteté (Maurois) ; ce qu’il lui restait à faire (R. Rolland) ; ce qu’il vous reste à découvrir (Duhamel).

On peut donc écrire aussi bien : nous verrons ce qui se passera ou ce qu’il se passera.

Ouf!
*


1 commentaire:

Hélène a dit…

Magistral CQFD ;o)