samedi 22 novembre 2008

Et Dieu me fit femme

Je viens tout juste de découvrir Gioconda Belli, poétesse Nicaraguayenne...

Et Dieu me fit femme

Et Dieu me fit femme,
avec de longs cheveux ,

les yeux, le nez et la bouche de femme,
avec des rondeurs et des plis et de doux creux;
de l’intérieur il me creusa,
et fit de moi l’atelier des êtres humains.

Il tissa délicatement mes nerfs,
équilibra avec soin le nombre de mes hormones,
composa mon sang
et me l’injecta afin qu’il irrigue tout mon corps;
Ainsi naquirent les idées, les rêves et l’instinct.

Il créa le tout à grands coups de souffle
en sculptant avec amour,
les mille et une choses qui me font femme tous les jours,
et pour lesquelles avec orgueil,
je me lève chaque matin
et bénis mon sexe.
*

Aucun commentaire: